Ma situation en arrivant en Chine

Publié le 20 Octobre 2012

Arrivée le 11 Octobre 2012 à Shanghai avec un visa L (touriste).

Je suis partie de la France sans stage ou emploi à Shanghai. Bien sûr, j'ai des amis qui sont sur place que je retrouve et je connais déjà bien la ville, je ne serais donc pas perdue à ce niveau-là. Mais alors pourquoi ?

 

Tout simplement parce que je n'ai pas trouvé avant d'arriver ici, même en cherchant quelques mois à l'avance. Les DRH veulent vous rencontrer en personnne (surtout dans le domaine hôtelier), veulent que vous soyiez déjà sur place.

 

Me voilà donc à la recherche désespérée d'un stage en marketing/hôtelier ou d'un premier emploi dès mes premiers jours à Shanghai. Mon visa n'est valable que 2 mois, je devais donc faire vite. Au bout de 5 jours, bilan : j'ai déjà des propositions d'entretiens dans la semaine et après une annonce trouvée sur shanghaiexpat.com, je suis contactée par un hôtel chinois pour passer un entretien le lendemain même, vu que j'étais sur place. A peine l'entretien terminée, je suis déjà prise d'office, je commence le lundi suivant en tant que stagiaire. Je serais donc logée, nourrie, blanchie et payée!

 

Voilà un exemple de recherche de stage à Shanghai. Bien sûr, il faut parler au minimum l'anglais et avoir des connaissances de mandarin. J'ai été très chanceuse je pense mais les entreprises démarchent beaucoup plus rapidement de nouveaux employés/stagiaires et sont moins lentes au niveau des décisions qu'en France.

 

Par contre, le problème du visa est très contraignant car mon visa touriste ne me permet pas normalement de travailler en Chine, encore moins d'être payée! L'hôtel fait l'impasse et s'assure juste que je suis dans les règles au niveau des dates et de la durée. En cas de contrôle, je suis ici juste "en observation".

L'hôtel étant chinois, nous sommes seulement 3 étrangères à travailler ici (deux autre russes, Irina et Nastya). Mes collègues sont donc tous chinois et ne parlent presque pas anglais!

Commenter cet article